Devenir sénior… Vous souvenez-vous de votre adolescence ???

Et bien c’est un peu pareil : un visage différent un matin, une nouvelle dynamique corporelle, des questionnements sur votre avenir, une activité à repenser…

La « séniorescence », c’est un ainsi que les sociologues nomment ce passage entre la maturité et la vieillesse.

Devenir sénior, c’est de nouveau faire face à des bouleversements physiques et psychologiques. Votre quotidien n’est plus rythmé par votre rôle de parent, vos contraintes professionnelles etc.

 

Le passage à la retraite annonce un nouveau rapport au temps : du temps libre, pour soi, à réorganiser avec ou sans conjoint, à vivre selon son rythme, ses envies…

Il se peut que ce nouveau rapport à la vie, à soi, ne s’annonce pas comme une évidence et qu’en guise de nouveaux horizons ressurgissent des petits problèmes laissés de côté.

 

 

Avec un discours résigné bercé de : « J’ai vécu avec ça toute ma vie. Je peux bien continuer encore ! », peut-être qu’une psychothérapie ne vous parait pas pertinente ? Sous l’influence de vos proches, peut-être hésitez-vous ?

A n’importe quel âge, commencer une psychothérapie est une solution difficile à prendre. Et plus nous avançons en maturité, plus il peut paraître difficile de changer.

 

“La vieillesse peut devenir une parure, sans être une abdication.” L. Barthou