Dans une thérapie systémique, le thérapeute ne considère pas un patient de façon isolée, mais en interaction avec l’environnement dans lequel il évolue.

Cette approche tient compte de l’histoire de la vie du groupe (famille, couple, fratrie, ..) et n’appréhende pas directement le symptôme, mais considère le contexte dans lequel il s’inscrit. Aider un patient qui va mal dans une famille, c’est aussi aider les proches . 

Le but est de favoriser les relations et les échanges entres les différents membres du groupe. Il s’agit de trouver de nouveaux équilibres qui autorisent l’évolution individuelle de chacun tout en maintenant un fonctionnement global souple.

Au cours des séances, l’organisation du système est co-révélée par le thérapeute et la famille qui éprouve alors son fonctionnement et en perçoit mieux les limites. Chacun est engagé dans la recherche de solutions ce qui permet de relancer la communication et de mettre en commun les compétences.

Un système vivant est un système ouvert et pourtant stable. On peut le comparer à une flamme. Tristan Tzara